top of page

QUI SOMMES-NOUS

Cette aventure, je l’avais en tête depuis bien longtemps.
Dès le milieu des années 2000, quand je parcourais le monde en tant que responsable export de plusieurs domaines phares du Sud-Ouest, j’avais essayé de ramener les pépites que j’avais eu l’occasion de déguster lors de mes différents voyages, car on ne les trouvait pas en France : 
Borsao, Vilosell, Rueda, Prosecco... Autant de vins étrangers qui me séduisaient et qui selon moi, avaient évidemment leur place sur les cartes de restaurants ou chez les bons cavistes.
Depuis, l’aventure Lionel Osmin & Cie, initiée en 2010, m’a permis de mieux cerner les attentes et les envies des amateurs français et de réaliser que leur ouverture d’esprit était bien plus large que ce qu’on pouvait imaginer.
Nous avons donc fait un test grandeur nature avec les Bodegas Borsao qui s’est révélé extrêmement concluant... Fort de cette expérience, je décide de rappeler Imanol fin 2013 suite à nos premiers échanges de 2010, en lui proposant de porter ensemble cette aventure.

Aujourd'hui, c’est avec toujours autant d’enthousiasme et d’émotion que je porte à votre jugement le fruit de ce parcours initié en 1998 lors de mes tout premiers déplacements à l’étranger et que nous avons finalisé ensemble.
Je vous souhaite donc simplement de prendre autant de plaisir à découvrir ces vins, ces cépages, ces terroirs, ces bodegas que nous en avons eu nous-mêmes.
Salud !

Imanol & Lionel

Tout petit déjà, je répondais au téléphone à des clients espagnols... ceux de mon père... ma famille travaillant dans le négoce de bétail depuis trois générations au Pays Basque. Même si tout ceci n’est qu’une légende, j’ai eu ouï-dire de quelques courses poursuites entre contrebandiers et douaniers sur la crête des Pyrénées durant de longues nuits...

Plus tard, je l’accompagnais sur les routes du Sud découvrant à chaque sortie un peu plus mon attrait pour l’Espagne et son bon vivre.
Depuis, j’ai troqué le bâton pour le ballon. Le rugby m’a donné le goût de la découverte lors de multiples voyages dans le monde. Aller vers l’inconnu, apprendre, échanger, partager, prendre du plaisir, autant de valeurs que je retrouve dans ce projet avec Lionel qui nous rassemble autour d’une même passion... Le vin !
Je vous invite à me suivre à la découverte de notre sélection, aujourd’hui en Espagne, en Italie, en Allemagne... demain vers d’autres horizons !

Buen provecho !

Signature Imanol.png

Lionel OSMIN

Imanol HARINORDOQUY

Signature Lionel.png

Lundi 22 Mars 2010, Saint-Jean-de-Luz
Une rencontre. Un basque et un béarnais. Deux parcours parallèles qui vont se croiser ce jour-là.
Le premier, international basque de rugby emblématique de sa génération, qui a un lien particulier avec l’Espagne puisque sa famille y sévit depuis 4 générations.
Le second qui a ses origines de l’autre côté des Pyrénées, en Cariñena… et qui a consacré sa carrière aux vins du Sud-Ouest. Quelques jours avant ce lundi-là, sur les conseils de Marc (il se reconnaîtra !),
Lionel avait invité Imanol à une dégustation, regroupant de beaux vignerons français, venus présenter leurs cuvées aux restaurateurs, cavistes & amateu
rs de la Côte Basque.
Mais la veille, dimanche 21 mars, Imanol est titulaire et joue le “Crunch” au Stade de France. Grand Chelem à la clé. Nuit courte et sans doute arrosée (l’histoire ne le dit pas)… Frais & dispo, il sera quand même là, à Saint-Jean-de-Luz, à l’heure de la dégustation… Ce jour-là, Lionel lui parle de son idée des Passeurs de Vins qui avait déjà germée dans sa tête depuis des années…
L’idée est séduisante, l’envie est là. Mais l’un et l’autre sont trop pris par leurs histoires professionnelles pour avoir le temps de lui donner vie… Ce n’est que partie remise.
Si vous lisez ce texte aujourd’hui, c’est donc simplement que nous avons finalement démarré… et que nous avons beaucoup de choses à partager avec vous !


De nouveaux horizons...
En décidant d’aller chercher des vins étrangers pour les importer et les distribuer en France, c’est un nouveau monde qui s’ouvrait à nous. Pas de chemin tout tracé, pas de carcans ni de “codes” à respecter. Juste l’envie de découvrir des vins, des personnes, des terroirs, des cépages... Et ramener chez nous ceux qui nous ont séduits, qui nous ont procurés du plaisir, des émotions… et de vite oublier ceux qui nous ont déçus…
Cette démarche, c’est une forme d’expression. Une prise de risques certes, mais aussi la formidable impression que nous allons pouvoir surprendre, apprendre, faire découvrir, partager des choses nouvelles. Cet espace de liberté que nous avons imaginé, nous permettra d’élargir nos horizons…


Les Passeurs de Vins...
Dans nos vies & parcours professionnels respectifs, l’enjeu est de ne jamais être là où on nous attend. Surprendre les défenses, trouver l’intervalle ou faire bouger les lignes d’un échiquier viticole parfois engoncé dans sa longue histoire..
Ce nom des “Passeurs” reflète parfaitement nos envies de surprendre, de créer, d’inventer et la logique de notre démarche.
Les Passeurs transmettent leur savoir, leur expérience. Nous souhaitons faire découvrir des vins peu connus aux amateurs français.
Cette notion de transmission sous-entend un élément fondamental de notre conception du vin : le partage… Les Passeurs sont ceux qui créent le jeu, qui créent les décalages, les ouvertures. Ils font la différence, et par leur “vista” peuvent renverser le cours des choses... Les Passeurs franchissent les frontières. Assez logique pour des importateurs de vins étrangers, nous les natifs d’une zone frontalière au pied des Pyrénées…
Et puis, des Passeurs, il y en a eu quelques-uns au Pays Basque, d’espiègles contrebandiers…
Cette histoire, c’est donc l’envie d’enfiler ce costume de Passeurs pour partager nos univers et écrire une histoire originale dans le monde du vin, en dehors des sentiers battus…


Une certaine idée du vin...
Même si l’aventure est belle, nous devons être honnêtes : nous en avons aussi goûté des vins inintéressants… Certaines de nos dégustations ont été longues et pénibles… Enchaîner 30 ou 40 vins à plus de 15% d’alcool et chercher l’extincteur pour soulager la bouche en feu… Il a fallu en choisir et donc en abandonner une immense majorité. Mais quand tous les ingrédients sont réunis, alors oui, on a un vrai moment de satisfaction. Nous voulions donc vous préciser les critères qui ont guidé nos choix.
D’abord, notre propre plaisir : cette sélection est donc parfaitement subjective, et nous l’assumons parfaitement. Tant qu’à la défendre, autant qu’elle nous plaise !
Ensuite la personnalité : trouver une vraie identité dans un vin, qui le rend différent voire unique. Quand on a la chance de trouver des vins différents, des cépages autochtones, des terroirs uniques, alors profitons-en !
Ensuite l’équilibre : en particulier sous des climats sudistes et ensoleillés, le vin doit garder de la fraîcheur et rester une boisson. La confi ture, c’est sur les tartines qu’on l’étale, pas dans les verres…
Enfin, l’accessibilité : ni premiers prix ni icônes intouchables, les vins que nous avons retenus ont des positionnements abordables, tout en cherchant un rapport caractère / prix intéressant !
Si cette gamme permet déjà de nombreuses découvertes principalement d’Espagne, elle évolue au
fil des années pour s’ouvrir vers de nombreux autres horizons… Pour qu’Imanol puisse continuer à visiter certaines contrées comme la Nouvelle-Zélande, l’Australie, l’Argentine ou l’Afrique du Sud… Et que Lionel aille dénicher les meilleurs cépages autochtones italiens, portugais, allemands, autrichiens ou croates…

NOUVEAUTE 2023 

Lancée en 2023, notre gamme "GRANDS VINS" a été élaborée en collaboration avec Olivier Poussier (Meilleur Sommelier du Monde) et Paz Levinson (Meilleur Sommelier des Amériques).

Elle est destinées meilleures tables et cavistes de France.

bottom of page